<<<<  CORONAVIRUS COVID-19 : couvre-feu de 18h à 6h  >>>> 

Influenza aviaire

28 janvier 2021

La grippe aviaire (virus H5N8) qui frappe actuellement le sud-ouest de la France et se propage extrêmement rapidement est préoccupante pour la filière des volailles.
La municipalité tient à rappeler que le recensement de tous les propriétaires d'oiseaux est obligatoire depuis la parution d’un arrêté en 2006, et particulièrement indispensable en période d’épidémie de grippe aviaire.

Sont concernés tous les « détenteurs non commerciaux »  de volailles (basse-cours) ou d’autres oiseaux élevés en extérieur. Toutes ces personnes doivent remplir un formulaire Cerfa et l’envoyer ou le déposer à la mairie de leur commune. 

Cerfa Déclaration de détention d'oiseaux

Lire l'arrêté du 24 février 2006

 

Rappel des mesures en vigueur

L'arrêté ministériel du 4 novembre 2020 renforce les mesures de prévention et de surveillance, particulièrement dans certaines communes dont vous trouverez la liste en pièce jointe, et qui sont les communes situées dans des zones dites à risques particuliers, abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs.

Ainsi, pour les communes situées dans des zones dites à risques particuliers, abritant des zones humides fréquentées par les oiseaux migrateurs dont fait partie Gleizé des mesures plus strictes s'appliquent : 

  • claustration ou protection des élevages de volailles par un filet avec réduction des parcours extérieurs pour les animaux ;
  • interdiction de rassemblement d’oiseaux (exemples : concours ou expositions) ;
  • interdiction de faire participer des oiseaux originaires de ZRP à des rassemblements organisés dans le reste du territoire ;
  • interdiction des transports et lâchers de gibiers à plumes ;
  • interdiction d’utilisation d'appelant.

Pour toutes les communes du département du Rhône et de la Métropole :

- il convient aux éleveurs de volaille de respecter strictement les mesures de bio-sécurité ; la surveillance clinique quotidienne des oiseaux est à réaliser. En cas de doute (augmentation de la mortalité, de la morbidité, baisse des performances en élevage ..) , l'éleveur doit informer sans tarder son vétérinaire sanitaire. Un courrier de rappel est transmis par la DDPP aux éleveurs déclarés de volailles.

- les mortalités anormales d’oiseaux de la faune sauvage doivent être déclarées à la fédération départementale des chasseurs (FDC) ou à l’office français de la biodiversité (OFB) ;

On considère une mortalité comme anormale lorsque l'on trouve :

  • la présence d'au moins 3 cadavres d'oiseaux d'une ou plusieurs espèces dans un rayon d'environ 500 mètres et sur un laps de temps maximum d'une semaine ;
  • ou la présence d'un cadavre de cygne;
  • ou la présence d'un cadavre d'oiseau appartenant aux familles suivantes : anatidé (oies, canards, cygnes), laridé ou rallidé.

- la vaccination obligatoire dans les zoos pour les oiseaux ne pouvant être confinés ou protégés sous filet.

 

Lire l'arrêté du 4 novembre 2020