___ ATTENTION TRAVAUX ! Du 18 au 20 octobre, des perturbations de circulation sont à prévoir sur la RD 504 ___

Village Beaujolais, soutenez le projet

Village Beaujolais, pourquoi ça coince ?

Un projet tel que le Village Beaujolais est nécessairement soumis à une rigoureuse procédure administrative imposée.
Ainsi, en novembre 2016, le dossier a été présenté à la Commission Départementale d’Aménagement Commercial (CDAC), laquelle a rendu un avis favorable à l’unanimité sur la création des différents pôles envisagés :  une partie commerces de proximité, un « retail » autour de l’équipement de la maison et de loisirs, une grande surface (Intermarché). A noter que le projet prévoyait également un pôle de restaurants non soumis à l’avis de la CDAC. 
Suite à l’avis favorable de la CDAC, deux recours ont été déposés, le premier par la société ATAC (Simply Market), le second par la SADEF (Mr Bricolage), obligeant une présentation du dossier devant la CNAC.   Cette dernière a émis un avis défavorable le 27 avril dernier, décision lourde de  conséquences qui met un coup d'arrêt au projet, la mairie étant dans l'obligation de refuser les permis de construire. 

 

Une décision contestable

L’argumentaire développé par la CNAC pour motiver sa décision est légitiment contesté par les 3 parties prenantes. En cause: « le projet est jugé trop éloigné du centre bourg contraignant des déplacements automobiles... Le Schéma de Cohérence Territoriale (SCoT) n'aurait pas prévu un programme de telle ampleur... ».

Ghislain de Longevialle, Maire de Gleizé, déplore que la commission ait jugé le projet en appréciant son positionnement géographique uniquement par rapport au Bourg sans prendre en compte la configuration de la commune, voire de l’Agglomération et les enjeux affichés depuis l’origine.
Le Village Beaujolais a été conçu dans le but d’assurer un rééquilibrage à l’échelle de la commune et l’Agglomération offrant à ce secteur Nord-Ouest et notamment aux
quartiers de La Chartonnière et d’Ouilly, ainsi qu’aux quartiers mitoyens de Villefranche et d’Arnas une proximité commerciale qui fait cruellement défaut. Pour les quelques 3500 riverains des alentours, sans oublier la présence proche du Lycée Louis Armand qui compte plus de 1500 élèves et de l’Hôpital Nord-Ouest avec près de 2000 personnes y travaillant, il s’agit d’un centre de ressources facilement accessible, et pour lequel les modes doux peuvent se substituer à la voiture. D’autant que plusieurs maillages piétons et vélos assureront la desserte depuis le Parc de Bois Doré ou le long de la Route départementale, tout comme l’avenue Alfred Gap.
Ajoutons que l’importance attachée par Gleizé aux qualités environnementale et architecturale ne fait pas exception au Village Beaujolais, dont le choix du nom témoigne de
la volonté associée à ce projet d’afficher une identité régionale marquée, avec notamment l’utilisation de pierres dorées et une forte intégration paysagère. 

Ghislain de Longevialle, Maire de Gleizé, déplore que la commission ait jugé le projet en appréciant son positionnement géographique uniquement par rapport au Bourg sans prendre en compte la configuration de la commune, voire de l’Agglomération et les enjeux affichés depuis l’origine.
Le Village Beaujolais a été conçu dans le but d’assurer un rééquilibrage à l’échelle de la commune et l’Agglomération offrant à ce secteur Nord-Ouest et notamment aux
quartiers de La Chartonnière et d’Ouilly, ainsi qu’aux quartiers mitoyens de Villefranche et d’Arnas une proximité commerciale qui fait cruellement défaut.
Pour les quelques 3500 riverains des alentours, sans oublier la présence proche du Lycée Louis Armand qui compte plus de 1500 élèves et de l’Hôpital Nord-Ouest avec près
de 2000 personnes y travaillant, il s’agit d’un centre de ressources facilement accessible, et pour lequel les modes doux peuvent se substituer à la voiture. D’autant que plusieurs maillages piétons et vélos assureront la desserte depuis le Parc de Bois Doré ou le long de la Route départementale, tout comme l’avenue Alfred Gap.
Ajoutons que l’importance attachée par Gleizé aux qualités environnementale et architecturale ne fait pas exception au Village Beaujolais, dont le choix du nom témoigne de
la volonté associée à ce projet d’afficher une identité régionale marquée, avec notamment l’utilisation de pierres dorées et une forte intégration paysagère.

 

Et maintenant, quel avenir pour le Village Beaujolais ?

Après l’incompréhension et une forte déception teintée de colère, les principaux acteurs sont prêts à rebondir. Un sentiment et une détermination partagés par les Gleizéens qui ont, notamment, pu prendre connaissance de la situation lors des réunions de quartiers. Un travail de modification est actuellement en cours de manière à obtenir enfin un avis favorable !

Si vous souhaitez vous exprimer sur ce projet n'hésitez pas à apporter votre soutien à cette opération, vos arguments seront pris en compte dans le dossier en cours.

Je soutiens le Village Beaujolais
OUI